Livre d'Or

Note moyenne attribuée par les visiteurs au spectacle : 5.5/10


Ecrire un message


Messages : 191 à 200
Page : 20
Nombre de messages : 211
 
le 06/02/2014 à 11:21
Note : 10/10

J'ai vu la pièce il y a 2 jours et je suis encore bouleversée. On ne peut sortir indemne de ce spectacle. La mise en scène est original, futuriste et géniale. Les comédiens sont extraordinaires. J'ai ri mais j'ai surtout pleuré. J'avais un noeud dans la gorge tellement j'étais émue. Et c'est là qu'on voit comment une situation peut vite virer au drame. On comprend comment les gens se laissent manipuler pour arriver à commettre des actes barbares.
Cette pièce est un chef d'oeuvre qu'il faut recommander.
Bravo et merci
 
le 20/01/2014 à 13:17
Note : 10/10

Un spectacle superbe sur le fond comme sur la forme. La question de la violence collective, de ses ressorts psycho-sociaux, puis celle de son déchaînement sont traités avec force et ce qu'il faut d'humour pour ne jamais tomber dans le "gore". Il y a aussi des moments de grâce, de pureté absolue. Les acteurs sont d'une justesse totale et tout cela est servi par une mise en scène cullinaire et une musique rock "live" en osmose avec le sujet.
 
le 20/01/2014 à 10:21
Note : 10/10

Bravo !
Je vous ai vu vendredi 17 janvier au Théâtre Tristan Bernard et j'ai adoré!
J'avais lu le texte de Jean Teulé et j'étais curieuse de voir sa mise ne scène. C'est vraiment réussi, le travail de mise en scène, les comédiens et comédienne, les musiciens...Émotion au rdv.
Félicitation !
 
le 16/01/2014 à 11:06
Note : 10/10

j'avais oublié la note
 
le 15/01/2014 à 09:50
Note : -/10

J'ai entendu Jean Teulé dire sa grande satisfaction de l'adaptation faite de son livre et tout le bien qu'il pensait des auteurs. Cela vaut tous les "molière" et d'ailleurs il me semble que cela serait juste de leur en remettre un. Cette pièce fut la révélation du festival Off 2013, Elle est déjà celle de la rentrée2014. Alors que la logique soit. Et, un Molière. messieurs les jurés.
 
le 11/01/2014 à 23:24
Note : 10/10

Hier soir au Théâtre Tristan Bernard j'ai vu"mangez le si vous voulez" c'était top top top !!! Les comédiens, musiciens, la mise en scène, le décor, la bande son, bref tout est réuni pour faire de ce spectacle, le spectacle de l'année, à ne manquer sous aucun prétexte ! courrez y !
 
le 22/08/2013 à 21:32
Note : 10/10

Surement le plus beau spectacle qu'il m'ait été donné de voir cette année à Avignon.
La transposition au théâtre d'un texte qui n'a pas été écrit pour cela est un exercice difficile et pour une fois plus que pleinement réussi.
Le travail sur la mise en scène est époustouflant et apporte l'essence même du passage de l'objet (le livre ) au vivant.
Immense bravo aussi aux quatre comédiens.
Je pense trouver sur le site de quoi me tenir informé de vos spectacles alors j'espère à bientôt.
 
le 01/08/2013 à 06:51
Note : -/10

Et tout cela m'amène immanquablement à la question fatale à mes certitudes : qui aurais-je été à Hautefaye le 16 août 1870?
Le commentaire de Laure Pauliat est étonnant. Peut-être proches dans la salle (24 juillet), nous n'avons pas assistés à la même représentation. Elle relate une comédie vulgaire mais ses arguments sont désarmants : je n'ai rien vu de grossier ni entendu de rire gras. Le rire est indissociable de l'oeuvre de J Teulé et de J C Dollé et C Morgiève : ces artistes manient l'humour avec justesse pour accompagner la narration de drames insupportables (très vaste sujet). Quand au miroir, reflet de nos âmes tourmentées, c'est une superbe idée... qui existe déjà et que l'on appel l'art.
 
le 31/07/2013 à 16:34
Note : -/10

la suite, mon cher Patrick. Quelle est donc ta question fatale?
Amitié
DD
 
le 31/07/2013 à 12:59
Note : 10/10

Unité de temps, de lieu et d'action : une tragédie classique... mais relatant un fait divers du 19e siècle dans un décor du 20e par une écriture et une technologie du 21e ! Pas de suspens de polar : par la communication nous connaissons le destin de notre ami Alain de Monéys avant l'entrée en salle. Mais les références sont bousculées tout comme le mobilier et les comédiens et musiciens qui portent tous les personnages. Ainsi nous somme projetés très tôt au cœur de la fête du village. Les esprits malicieux des auteurs animent une mécanique démoniaque pour nous embarquer sur cette place de marché à la dérive.
Pas de « truc » ou d'effet facile : tous les choix sont justifiés, assumés et mis au service de la narration. La précision de la mise en scène, signature du travail de Fouic théâtre, est le reflet fidèle de l'écriture de Jean Teulé et met à nu les ressorts des pantins sans âme que certains deviennent dans la foule. Et tout cela m'amène immanquablement à la question fatale
   
Messages : 191 à 200
Page : 20
Nombre de messages : 211